top of page

News

 

Festival : L'Art dans la rue

 

Grâce au travail de plusieurs membres de notre association nous avons réalisé et interprété sur le thème : "Le rêve est l'aquarium de la nuit" issu du roman de Victor Hugo : "les travailleurs de la mer"

Quelques mots du texte

La relecture des « travailleurs de la mer » nous a fait découvrir un beau texte de Victor Hugo sur le rêve qu'il faut lire et qu'il faut méditer.

« La rêverie, qui est la pensée à l’état de nébuleuse, confine au sommeil, et s’en préoccupe comme de sa frontière. L’air habité par des transparences vivantes, ce serait le commencement de l’inconnu; mais au-delà s’offre la vaste ouverture du possible. Là d’autres êtres, là d’autres faits. Aucun surnaturalisme; mais la continuation occulte de la nature infinie. Gilliat (le héros du roman) dans ce désœuvrement laborieux, qui était son existence, était un bizarre observateur. Il allait jusqu’à observer le sommeil. Le sommeil est en contact avec le possible, que nous nommons aussi l’invraisemblable. Le monde nocturne est un monde. La nuit, en tant que nuit, est un univers. L’organisme matériel humain sur lequel pèse une colonne atmosphérique de quinze lieues de haut, est fatigué le soir, il tombe de lassitude, il se couche, il se repose; les yeux de chair se ferment; alors dans cette tête assoupie, moins inerte qu’on ne croit, d’autres yeux s’ouvrent; l’inconnu apparait. Les choses sombres du monde ignoré deviennent voisines de l’homme, soit qu’il y ait communication véritable, soit que les lointains de l’abîme aient un grossissement visionnaire; il semble que les vivants indistincts de l’espace viennent nous regarder et qu’ils aient une curiosité de nous, les vivants terrestres; une création fantôme monte ou descend vers nous et nous côtoie dans un crépuscule; devant notre contemplation spectrale, une vie autre que la nôtre s’agrège et se désagrège, composée de nous-mêmes et d’autre chose; et le dormeur, pas tout à fait voyant, pas tout à fait inconscient, entrevoit ces animalités étranges, ces végétations extraordinaires, ces lividités terribles ou souriantes, ces larves, ces masques, ces figures, ces hydres, ces confusions, ce clair de lune sans lutte, ces obscures décompositions du prodige, ces croissances et ces décroissances dans une épaisseur trouble, ces flottaisons de forme dans les ténèbres, tout ce mystère que nous appelons le songe et qui n’est autre chose que l’approche d’une réalité invisible.

Le rêve est l’aquarium de la nuit. Ainsi songeait Gilliatt »

Pour nos artistes, une interprétation libre, un peu surréaliste et onirique du texte.

Nous espérons que notre toile saura plaire au jury !

 

Et surtout, si cette toile vous plait, votez pour le N°8 !

Stage carnet de voyage à Théoule

 

Nos 12 dessinateurs ont été ravis de cette semaine passée sous le soleil de la côte d'azur.

Nous avons pratiqué l'art du carnet de voyage dans différents endroits et sur différents thèmes.

  • Les côtes sauvages de l'Esterel,

  • Le vieux quartier du Suquet à Cannes,

  • Les îles du Lérins

  • Le Musée Renoir à Cagnes

  • Antibes et le Musée Picasso,

  • La fondation Maight à St Paul de Vence

 

Nous préparons déjà notre prochain stage en Bretagne pour 2025

 

Ci joint quelques dessins de nos dessinateurs carnettistes

 

Prochains stages du mois d'avril 

 

Stage de cartes personnalisées.

 

Un stage sur le thème de Pâques et du printemps et prévu le mercredi 10 avril de 14h à 17h

Si vous êtes intéressé(e), inscrivez vous rapidement

Participation 5€

Stage d'Etegami

 

Un stage sur la pratique de l'Etegami aura lieu le

mercredi 24 avril de 14h30 à 17h30

 

Si vous êtes intéressé(e), inscrivez vous rapidement

paricipation 5€

 

 L'Etegami est une pratique artistique japonaise qui consiste à peindre sur une carte postale un sujet de saison (légume, fleur, fruit, animal…) ou des objets du quotidien, accompagné d’un message manuscrit.

Une fois la carte terminée, on l’envoie par la poste à un parent ou un ami proche.

Les mots sont donc tout aussi importants que l’image, servant tous deux à transmettre nos sentiments.

L’idée d’une carte dessinée peut paraitre simple au premier regard : un message illustré.. rien de nouveau, diriez vous. Mais comme toutes les pratiques inventées au Japon , la voie et l’esthétique de cet art n’est pas aussi simpliste qu’il pourrait y

paraître !

N°8.jpg
0G2.jpg
bottom of page